Émile ZOLA - La Fortune des Rougon

Introduction

Présentation de Zola  et du cycle des Rougon - Macquart. La place du roman dans le cycle.

Axes de lecture

Le tableau d'une foule insurgée ;

L'épopée de la révolte républicaine.

I. Le tableau d'une foule insurgée

A. Une révolte populaire

La masse, le nombre (s'appuyer sur un relevé lexical précis)

Des hommes qui luttent pour une cause ; valeur idéologique du chant : la Marseillaise.

B. Un mouvement irrésistible

A étudier : 

le champ lexical du mouvement ;

le rythme des phrases : voir par exemple la longueur croissante des 3 premières phrases.

Ses caractéristiques : sa violence, sa force incontrôlable.

C. Le point de vue du narrateur

Un narrateur fasciné : voir les adjectifs et adverbes hyperboliques des deux premières phrases.

Un point de vue particulier ; un premier mouvement où les hommes sont assimilés aux éléments naturels. Tout cela éveille une nature endormie qui va elle-même élargir la révolte aux dimensions de l'univers. Le récit devient une vision épique.

II. L'épopée de la révolte républicaine

A. La vision se substitue au récit

Prendre appui sur un relevé des termes comparatifs : "semblaient", "comme soufflée", "ainsi qu'un tambour", "semblèrent sortir", "comme couvert", "parussent".

B. L'amplification

Les personnages reçoivent un autre statut : la réalité est transfigurée.
A étudier :

la valeur des pluriels et des termes collectifs désignant les insurgés ;

la métaphore filée du torrent.

C. Un tableau sonore : une symphonie

A partir d'un relevé lexical, étudier : les instruments, le rythme...

D. Du chant des hommes au chant de la nature

transfiguration du lieu : élargissement du décor ;

personnification de la nature ;

allégorie finale : la nature devient partie prenante dans la lutte pour l'idéal, elle adopte et soutient   la cause des hommes.

Conclusion

Un exemple du style zolien : la transfiguration du réel.

Quelle image du peuple ?