Chap 7 - Rencontre Pauline Alfred

Accueil Sommaire

Support

Pauline, chap. VII, , de « Oh ! C’est que vous ne pouvez pas dire comme moi… » à « Vous souvenez-vous de cette soirée ? » (Folio Classique, p. 85 à 87)

Questions

1/ Comment le narrateur met-il en scène cette première rencontre ?

2/ Relevez les marques du registre lyrique dans la scène : en quoi cette rencontre est-elle romantique ?

3/ En quoi cette rencontre est-elle prémonitoire ?

Éléments d'analyse

1/ La mise en scène de la rencontre

Le cadre spatial propice à la rencontre amoureuse : un lieu privilégié, chez la princesse Bel.,  « cette belle exilée de Milan ».
Les invités de la soirée :
fondus dans l'anonymat, aucun nom ; désignés par des termes collectifs ou indéfinis. Pauline se détache du groupe, manière de mettre le personnage en valeur.
La qualité des invités, soulignée par de nombreux termes mélioratifs. Leur virtuosité rejaillit sur Pauline.
L'entrée en scène de Pauline et sa prestation : elle est l'objet de l'admiration de tous.

2/ Une scène lyrique et romantique

Alfred de Nerval raconte la scène (récit rétrospectif à la première personne) et exprime ses émotions. Intensité des sentiments marquée par le lexique, la ponctuation expressive, le rythme des phrases. Scène caractéristique du « coup de foudre ».
La référence à la musique de Bellini contribue au lyrisme de la scène.
L’éloge et l'idéalisation de la femme aimée : lexique valorisant ; pureté du chant
Singularité de la scène : une rencontre « à sens unique » : Alfred seul voit (importance du regard) la jeune femme, sans être remarqué d’elle, et sans oser se montrer à elle.

3/ Une rencontre prémonitoire

Pauline est présentée étrangement comme une victime : « La princesse [...] vous conduisit presque en victime à cet autel » :  annonce du sort qui attend Pauline ? 
La crainte éprouvée par le narrateur : prescience des malheurs à venir ?
Dès la première rencontre, on pressent que l'amour entre les deux héros sera platonique : « comme si vous étiez ma sœur » ; « un cœur frère de votre cœur ». Annonce également le fait que lors du séjour en Angleterre, Pauline se fera passer pour le frère d'Alfred.