L'île des Esclaves - Scène 2

Tirade de Trivelin

Plan d'étude

Axes de lecture

Un discours didactique tenu par Trivelin qui incarne le pouvoir dans l'île et dicte ses lois.
Un "cours d'humanité" - La mis en place d'un projet thérapeutique.

I. Un discours didactique instaurant les lois de l'île

A. Trivelin : le chef de l'île - le maître de la parole

1. Prises de parole

Trivelin mène la scène : première et dernière réplique
Son temps de parole est supérieur à celui des autres personnages.

2. Son statut

Utilise la première personne du pluriel : s'adresse aux naufragés en tant que représentant des insulaires et non à titre personnel.
Sa supériorité est marquée par le ton qu'il emploie : Au début, ordre paternel mais ferme (impératif) ; à relever : les phrases injonctives, les affirmations catégoriques.

Un personnage allégorique : l'esclave devenu maître ;  il incarne le renversement de situation et la Loi de l'île.

B. Les lois de l'île

- 3 occurrences du mot

- 1ère partie du monologue : un historique, l'évolution de la loi

première loi fondée sur la vengeance : loi du talion. La cruauté des maîtres entraîne en retour la cruauté des esclaves. 
Évolution : la raison fait place au désir de vengeance. Il ne s'agit plus de se venger mais de corriger.

Après le récit de l'évolution des lois de l'île, l'énonciation change : le discours s'adresse directement aux maîtres (présence du "vous").

II. Un cours d'humanité

A. Une éducation et une thérapie

Étude du champ lexical de l'éducation
Étude du champ lexical de la cure médicale

B. La "méthode pédagogique"

Le maître devient esclave : sa destitution inaugure un nouveau rapport de force
La violence de l'épreuve pour le maître : cf. relevé lexical. l'humiliation, la soumission doivent rendre les maîtres "sensibles" à la condition d'esclave.
La durée du programme.
Le résultat : 2 hypothèses envisagées : réussite ou échec.

C. Le but poursuivi : une éducation morale

1. L'épreuve imposée n'est pas une fin en soi

Analyse de la syntaxe des phrases : "Nous vous jetons dans l'esclavage pour vous rendre..." , "nous vous humilions, afin que..." : l'utilisation des connecteurs de but montre qu'il s'agit d'amener les maîtres à prendre conscience de leurs erreurs.

2. la transformation

Avant Après
"barbarie de vos coeurs" "sensibles aux maux"
"durs, injustes, superbes" "humains, raisonnables, généreux"

3. Une catharsis

Le processus :

l'esclave joue le rôle de son maître
le maître, confronté à sa propre image devient le spectateur de ce qu'il est
le maître prend conscience du ridicule, de l'inhumanité de son attitude
le maître se corrige

L'éducation des maîtres constitue une mise en abyme du théâtre et de sa fonction cathartique : l'éducation des maîtres est également celle des spectateurs. Le projet de Trivelin (corriger les maîtres) reflète le projet du dramaturge (corriger les moeurs).

Conclusion

L'importance du rôle de Trivelin.
La mise en abyme : la fonction didactique du théâtre.
Les idéaux des Lumières.