L'île des Esclaves - Scène 11

Plan d'étude

Axes de lecture

Le dénouement : le retour de Trivelin et la résolution de l'intrigue.
La réconciliation ; les leçons de la pièce.

I. Le dénouement : le retour de Trivelin et la résolution de l'intrigue

A. La distribution finale des personnages

Retour de Trivelin, absent depuis la scène 6
Tous les personnages sont présents sur scène, comme à la scène 2 où Trivelin exposait les lois de l'île. 
Trivelin : celui qui a le dernier mot.
Seuls les esclaves ont la parole, les maîtres sont silencieux. Un signe de l'inversion ?

B. La réconciliation

1. l'unité retrouvée des personnages

Les couples maîtres / esclaves sont reconstitués (les baisers).
Tirade d'Arlequin : valeur du "nous" : harmonie retrouvée ("la paix est conclue")

2. L'annonce du retour à Athènes

La fin des épreuves : Trivelin en parle au passé.
Le rôle de Trivelin s'achève : "je n'ai rien à ajouter aux leçons", "je ne vous en dis pas davantage".

3. Le triomphe de la sensibilité

Bonne humeur générale, embrassades, harmonie : à relever le champ lexical du sentiment, des marques de l'émotion.

II. La réconciliation ; les leçons de la pièce

A. La leçon de morale

1. Le bilan d'Arlequin

Enthousiasme marqué par les hyperboles ("admirables, "des rois et des reines")
Souligne le triomphe des valeurs morales ("vertu" , "honnêtes gens").

2. Le bilan de Trivelin

Le ton : bienveillant, paternaliste ("mes enfants")
Il s'adresse d'abord aux valets : la leçon s'adressait également à eux ; ils ont su pardonner au lieu d'assouvir leur désir de vengeance. 
Il s'adresse ensuite aux maîtres : les appelle à méditer sur leurs épreuves. ils sont devenus plus sensibles, plus humains.

B. Les limites de la leçon

"La différence des conditions n'est qu'une épreuve que les dieux font sur nous". L'inégalité sociale n'est pas remise en cause : elle est justifiée par une référence divine.
Le retour à Athènes signale la restauration de l'ordre social. 
Le geste des esclaves baisant la main de leurs maîtres (cf. didascalies) montre le retour au respect.

Conclusion

Un dénouement heureux : chacun a tiré la morale. Les esclaves ont su dominer leur désir de vengeance et ont pardonné. Les maîtres sont devenus plus humains, plus raisonnables et ont renoncé à la tyrannie.
Un dénouement ambigu : retour à Athènes = retour à la situation initiale ? L'inégalité de la hiérarchie sociale n'est pas fondamentalement remise en cause.
Comment interpréter le silence des maîtres ?