BEAUMARCHAIS - Le Mariage de Figaro

Acte V, scène 3 - Monologue de Figaro

Introduction

Présentation de Beaumarchais et du Mariage de Figaro

Situation du passage

Figaro croit que Suzanne a accepté un rendez-vous avec le Comte. En réalité, c'est la Comtesse qui ira au rendez-vous sous le déguisement de Suzanne, mais Figaro l'ignore.

Dans ce monologue, Figaro médite sur la situation, sur sa vie et ses mésaventures. Sa vie est une suite d'entreprises ratées mais la responsabilité de ses échecs incombe à l'injustice, à l'inégalité sociale.

Axes de lecture

Un monologue qui exprime les sentiments de Figaro : son désarroi, la colère contre Suzanne, contre le Comte ;

La colère de Figaro traduit une remise en cause d'un ordre social.

I. Un monologue qui exprime colère et douleur : étude des tonalités

A. Le désarroi de Figaro : un personnage en proie à un trouble profond

Des circonstances favorables : la nuit, la solitude (cf. didascalie).

La ponctuation abondante (points d'exclamation, points de suspension) traduit l'intensité, la confusion des sentiments, l'agitation intérieure du personnage.

Quelles sont les causes de ce désarroi ?

B. La jalousie : diatribe contre les femmes

Ton quasi tragique du début : effet oratoire de la série d'exclamations.

Généralisation de l'accusation.

Misogynie : vocabulaire dépréciatif

C. La colère contre le Comte

Elle est due à la perfidie du Comte et à sa propre naïveté.

Glissement du pronom de la 3ème personne à la 2ème personne : mise en place d'un faux dialogue avec le Comte.

Agressivité

Opposition forte : "vous" / "moi" ; le défi.

D. Une méditation sur sa destinée

A partir de la didascalie "Il s'assied sur un banc", retour à un certain calme, retour sur soi. Début d'un long passage narratif dans lequel Figaro évoque ses expériences passées : le ton devient plus lyrique.

Interrogation sur sa destinée : sentiment d'une fatalité qui s'acharne sur lui ; l'incompréhension se traduit par des phrases exclamatives.

II. La critique sociale

A. Les privilèges de la noblesse

Révolte contre le droit du seigneur (=droit de cuissage) : "vous ne l'aurez pas" (2 fois)

Remise en cause de l'équivalence "grand seigneur" = rang social / "grand génie" = mérite personnel.

Énumération des privilèges

Ironie sur les privilèges dus simplement à la naissance.

B. La difficulté d'être roturier

L'opposition "vous" / "moi".

La situation difficile du roturier, les efforts à déployer.

L'échec de l'honnêteté et du mérite dans une société inégalitaire. Le talent, le savoir ne permettent aucune ascension sociale.

Conclusion

Un monologue aux tonalités variées.

Un personnage qui réfléchit sur le sens de son existence. Figaro ressemble au type du "picaro". 

Une satire sociale. Les revendications de Figaro : une société qui reconnaîtrait les talents et les mérites personnels plutôt que les privilèges liés à la naissance. 

La portée de l'oeuvre : un valet qui revendique son autonomie, qui remet en cause la structure de la société. Ses revendications rejoignent celles des philosophes des Lumières. Mais sa révolte se limite à son cas personnel ; sa diatribe contre le Comte, le défi qu'il lui lance, se font en son absence.