Les Châtiments

Étude Tabulaire de Nox et des livres II à V

Livre II (L'ordre est rétabli) - Livre III (La famille est restaurée) - Livre IV (La religion est glorifiée) - Livre V (L'autorité est sacrée)

Nox

Thème principal

Présence – rôle du poète

Napoléon III

Les complices

Le châtiment

Les victimes - Le peuple

I. Le coup d’état

 

Un baron voleur (8)

Carlier ; l’armée

 

Le massacre de victimes innocentes

II. La victoire du tyran ; la servilité des magistrats et de l’Église

 

Comparaison avec des assassins (Poulmann, Soufflard) ; Mandrin
L’assassin tout puissant (87)

Les juges ; l’Église (Veuillot) ; les soldats , auteurs de massacres

   

III. L’utilisation par NIII de la gloire de son oncle

 

Comparaison Napoléon 1er / Napoléon III :
Le nain grimpe au géant (111)
Chat-huant (117)
Ce voleur de nuit (131)

     

IV. la satisfaction des nantis auxquels le coup d’état profite

 

Mandrin

L’homme du bénitier, l’homme de l’agio (164)
Magnan ; Parieu ; Montalembert ; Sibour ; Rouher ; Troplong

   

V. Les victimes de décembre ; le cimetière Montmartre

   

Maupas

Évocation du jugement dernier (219-226)

Les morts du cimetière Montmartre

VI. Le ralliement de l’Église au coup d’État lors d’un Te Deum à Notre Dame

 

Un loup (237)
L’histrion (248)

L’Église

   

VII. La mer appelle à l’apaisement et à l’oubli. Le poète la repousse et lui d’être complice en emportant les proscrits

Le poète = Le penseur orageux (263) ; l’âme du juste courroucée / L’esprit qui songe aux noirs forfaits(292-293)

     

Les condamnés au bagne

VIII. Le refus de la vengeance et de la peine de mort

Le poète = proscrit (345)

   

Affirmons le progrès dans le châtiment même : / La honte et non la mort (392-393)

 

IX. Appel à la Muse Indignation, inspiratrice des satiristes

Le rôle du poète

   

Dressons…/ assez de piloris pour faire une épopée (415-420)

 

Livre II – L’ordre est rétabli

Titre

Thème principal

Présence – rôle du poète

Napoléon III

Les complices

Le châtiment

Les victimes - Le peuple

1. Idylles

Opposition entre les représentants de l’ordre qui mènent une vie de débauche et les gémissements des victimes

L’itinéraire des proscrits = celui de V. Hugo (Bruxelles, Londres, Belle-Isle, Jersey)

 

Le sénat, le conseil d’état, le corps législatif, l’hôtel de ville, l’armée, la magistrature, les évêques.

 

Les caves de Lille (cf. III, 9), les greniers de Rouen, les pontons, Lambessa, Cayenne, le cimetière Montmartre (cf. Nox, (V)

2. Au peuple

Le poète tente de réveiller le peuple, assimilé à Lazare.

Présence du je: le poète – Christ tente de ressusciter le peuple

Un Cartouche

Le juge (27)
Le pape (51)

 

Le peuple = Lazare
Le réveil du peuple (dernière strophe)

3. Souvenir de la nuit du 4

Évocation de la répression du 4 décembre 1851 à travers la mort d’un enfant

Hugo = témoin

Monsieur Napoléon (50)

   

L’enfant, la grand-mère

4. Ô soleil, ô face divine…

Apostrophe à la nature.

Le poète en appelle à la conscience de la nature tout entière pour juger ce bandit

ce bandit (15)

     

5. Puisque le juste est dans l’abîme…

Les circonstances politiques, la décadence morale qui justifient le choix de l’exil

Le chant de l’exil : je t’aime, exil !

 

Valeur des on: désigne tous ceux qui ont bafoué les valeurs de la République

   

6. L’autre président

La fuite de Dupin, président de l’assemblée nationale

 

Mandrin (12)

Dupin : sa lâcheté

   

LIVRE II – L’ordre est rétabli

Titre

Thème principal

Présence – rôle du poète

Napoléon III

Les complices

Le châtiment

Les victimes - Le peuple

7. A l’obéissance passive

I. l’épopée des soldats de l’an II ; grandeur, héroïsme

         

II. Vision parodique des soldats du coup d’état ; lâcheté

   

Maupas(77) : préfet de police
Veuillot (78) : journaliste catholique réactionnaire

   

III. Le contrat entre LNB et les généraux

 

Mon nom est Guet-apens (110)

Les généraux

   

IV. Les orgies des soldats en opposition avec les rêves de gloire des soldats héroïques

   

Troplong (149) : président du Sénat
Sibour (150) : archevêque de Paris

   

V. Invocation aux drapeaux du passé : appel à la révolte

         

VI. Constat de la défaite : la victoire des bandits

   

Cinq bandits , cinq galériens
Maupas
Morny : député, organisateur du coup d’Etat
Magnan : commandant de l’armée de Paris
Saint-Arnaud : aventurier et militaire, prépare et exécute le coup d’état.

   

VII. Appel à l’armée, légion trompée, qui s’est avilie

 

ce criminel flagrant
cet aventurier vil
Napoléon le Petit
Cartouche le Grand
ce nain tout-puissant

     

VIII. Puisque l’armée s’est déshonorée et que le peuple est complice ou lâche, le poète demande à Dieu la force de lutter seul.

Poète = bras de la justice divine, le fouet à la main (314)
Poète = belluaire (317)

ce Corse
cet inhumain
la bête fauve

 

Le châtiment divin par l’intermédiaire du poète

Avilissement (301), lâcheté (309-310)

LIVRE III – La famille est restaurée

Titre

Thème principal

Présence – rôle du poète

Napoléon III

Les complices

Le châtiment

Les victimes - Le peuple

1. Apothéose

Le récit de l’ascension sociale : LNB arrive au pouvoir par l’attentat ; ce trône a trois degrés : parjure, meurtre et vol (44)

 

une espèce /De perroquet ayant un grand nom pour perchoir (2-3)
il parodie Napoléon (33)
Ses modèles historiques, symboles de débauche ou d’intrigue (35-36)
Comparé à Mascarille (23), à Robert Macaire (62)

Armée + église (41/43)

   

2. L’homme a ri

Le poète châtie l’empereur

Poète = instrument du châtiment

   

Le pilori
Le fer rouge

 

3. Fable ou histoire

Fable du singe qui revêt la peau d’un tigre

Poète = belluaire qui démasque le singe.

Assimilé au singe

     

4. Ainsi les plus abjects,…

L’absence de légitimité d’un bâtard élu par un troupeau que la peur mène paître / Entre le sacristain et le garde champêtre. (37-38)

L’honnête homme le dernier front qui ne veut pas plier (95)

sa bâtardise énorme (6)
ce royal croquant, ce maraud couronné (19)
Mandrin (30)
Cartouche thaumaturge (66)

Tous ceux qui par peur, bêtise ou intérêt ont plébiscité l’empereur (37 –70)

   

5. Querelles de sérail

Confrontation des événements et des grands hommes du passé et des intrigues des courtisans

   

Maupas, Morny : Tous deux ont sauvé l’ordre et sauvé les familles (28)

   

6. Orientale

La rencontre entre Abd-El-Kader et LNB

 

L’homme louche de l’Elysée (7)
Ce regard fourbe et traître, / Ce front bas de honte obscurci (25)
Ce vil masque à moustaches (29)
César bandit (32)
le sanglant gredin (42)
ce loup (44)

     

LIVRE III – La famille est restaurée

Titre

Thème principal

Présence – rôle du poète

Napoléon III

Les complices

Le châtiment

Les victimes - Le peuple

7. Un bon bourgeois dans sa maison

Les bourgeois s’accommodent de la dictature.

Le penseur dont la plume ardente dénonce la lâcheté et le crime (45-52)

Bonaparte est sans foi / Ni loi ; c’est un parjure un brigand, un faussaire , (16-17)
C’est le pire gredin qui soit sur terre (21)
Ce coquin (31)
Ce scélérat (39)

Les bourgeois prêtres du Dieu Boutique.

   

8. Splendeurs

I. Un sénat burlesque composé de personnages burlesques

         

II. L’entourage de LNB

   

Une liste de valets solennels, de majestueux fourbes.

   

III. Le triomphe de la force

Le poète est un fou dangereux (53)

 

Ceux qui boitent de l’honneur et qui louchent de l’âme. (60)

   

IV. Le triomphe de la tyrannie en Europe

   

Les bêtes de la nuit (68)

   

V. Les dignitaires du Régime incarnent tous les vices

   

Liste des personnalités associées à tous les défauts

 

Quant au peuple, il admire et vote (101)

9. Joyeuse vie

I. Le luxe impérial et la misère du peuple

   

Les brigands qui saignent le peuple

 

La misère du peuple

II. Les caves de Lille

Témoin : j’ai vu, vu de mes yeux… (62)

 

Les hommes du coup d’état s’enrichissent sur le dos du peuple

 

L’enfer de la misère

III. Les riches festoient au-dessus de l’immense misère du peuple

   

Soldats payés, tribuns vengeurs, juges complices, / Évêques effrontés (98-99)
Troplong, Sibour, Baroche (116)

 

Ce peuple en larmes, triste, et que la faim déchire (112)

IV. L’honneur du peuple est avili

   

Le mépris pour le peuple

 

N’es-tu pas le chien vil qu’on bat et qui chemine / Derrière son seigneur ? (128-129)

V. Quelqu’un parlera et vengera la pauvre France abattue

Celui qui élèvera la voix dans la nuit noire (134)
Le poète ! Il est dans les nuages ! (143)
Comparaison poète / tonnerre.

   

La parole qui tue (137)

 

10. L’Empereur s’amuse - Chanson

La souffrance des bannis et l’orgie des vainqueurs

 

Les plaisirs de l’Empereur et des siens (vers 3 à 7 de chaque strophe)

 

Le tocsin = appel à la révolte (dernier vers de chaque strophe)

Les victimes (2 premiers vers de chaque strophe)

11. Sentiers où l’herbe se balance…

L’absence, le deuil

         

12. Ô Robert, un Conseil.

La fragilité du régime politique

Le poète s’adresse directement à LNB pour souligner la fragilité de son régime

Comparaison avec Robert Macaire

Suin, Parieu, Fould, Magne, Baroche

   

LIVRE III – La famille est restaurée

Titre

Thème principal

Présence – rôle du poète

Napoléon III

Les complices

Le châtiment

Les victimes - Le peuple

13. L’histoire a pour égout des temps comme les nôtres …

Le festin du Second Empire

   

Tous les hommes requins, tous les hommes pourceaux,… Les goinfres courtisans, les altesses ventrues… (20-22)

   

14. A propos de la loi Faider

La constitution, garant de la souveraineté du peuple est bafouée.

         

15. Le bord de la mer

Harmodius hésite à tuer le tyran mais la conscience lui dit : Tu peux tuer cet homme avec tranquillité

     

La mort

 

16. Non

Refus de tuer le tyran ; Laissons venir le temps, l’inconnu formidable / Qui tient le châtiment caché sous son manteau.

Songeurs sévères, Rêveurs mystérieux (29)

Le brigand Bonaparte (3)

L’église (23-24)
Troplong, Sibour

Refus de la peine de mort ;
Non, ne le tuez pas. Les piloris infâmes / Ont besoin d’être ornés parfois d’un empereur. (35-36)

 

LIVRE IV – La religion est glorifiée

Titre

Thème principal

Présence – rôle du poète

Napoléon III

Les complices

Le châtiment

Les victimes - Le peuple

1. Sacer Esto

Il ne faut pas tuer le tyran ; le châtiment appartient à Dieu

 

Rappel de tous les crimes du tyran  : il est le fratricide ! Il est le parricide ! (31)

 

Il ne faut pas qu’il meure (1)
Gardons l’homme vivant. Oh ! châtiment superbe ! (33)
Peuples, écartez-vous ! cet homme porte un signe : / Laissez passer Caïn ! Il appartient à Dieu. (47-48)

 

2. Ce que le poète se disait en 1848

La place et le rôle du poète

Le poète = un guide, esprit d’une autre sphère, pâtre, prêtre ;
Ton rôle est d’avertir et de rester pensif (28)

       

3. Les commissions mixtes

L’action des tribunaux qui jugent les opposants au régime

 

Cet escroc du scrutin (10)

La justice : Cette justice sort de ces juges-là / Comme des tombeaux la vipère. (17-18)

 

Les victimes de la répression

4. A des journalistes de robe courte

Prise à parti des journalistes de l’Univers, dirigé par Veuillot.

Le penseur rêvant sur les libres sommets (42)

 

Veuillot et les « Jésuites de robe courte » = intéressés, lâches, hypocrites.

   

5. Quelqu’un

Portrait de Saint-Arnaud, ancien aventurier devenu ministre

   

Saint-Arnaud  : Ce drôle était voleur avant d’être ministre (39)

   

6. Ecrit le 17 juillet 1851, en descendant de la tribune

Réflexions du poète à la suite du discours contre la révision constitutionnelle demandée par les bonapartistes

L’austère penseur… / Vient au milieu de vous dire la vérité, / Défendre les vaincus, rassurer la patrie. (21-25)
Cette âme sereine / Méprisant votre estime, estime votre haine. (29-30)

       

LIVRE IV – La religion est glorifiée

Titre

Thème principal

Présence – rôle du poète

Napoléon III

Les complices

Le châtiment

Les victimes - Le peuple

7. Un autre

Portrait de Veuillot

   

Veuillot, représentant du parti catholique favorable à LNB. Satire violente de sa bassesse, son hypocrisie

   

8. Déjà nommé

Dupin, président de l’Assemblée (cf. II,6, L’autre Président

   

La lâcheté de Dupin

   

9. Ceux qui vivent, ce sont ceux qui luttent…

Éloge de ceux qui luttent pour un idéal ; à l’opposé, la foule que le penseur méprise

Le poète fait partie de ceux qui luttent, de ceux qui marchent pensifs, épris d’un but sublime (1-10)

     

Image négative de la foule (11-30) : Ils s’appellent vulgus, plebs, la tourbe, la foule.

10. Aube

Évocation bucolique de l’aube, de l’éveil de la nature ; chute satirique

   

Baroche, Troplong : insensibles à l’honneur et au bien

   

11. Vicomte de Foucault…

Une évocation contrastée du peuple : sa grandeur lorsqu’il s’oppose à la royauté ; son avilissement lorsqu’il accepte le règne du prince de la pègre.

 

Un prince de la pègre, / Un pied plat, copiant Faustin, singe d’un nègre . (13-14)
Ce gredin taciturne, / Ce chacal à sang froid, ce corse hollandais. (34-35)

Berger, Murat (28)

 

Image valorisée du peuple ( 1-12)
Image d’un peuple avili (13-40)

12. A quatre prisonniers

Éloge de ceux qui luttent, qui résistent au prix de leur liberté

   

La justice : les juges vils (4 ), ces froids jurés, choisis pour être infâmes (8)

   

13. On loge à la nuit

Description de l’Élysée en auberge de voleurs ; scène de festin

 

Aventurier (1)
Comparaison avec Scapin (5), Macaire (35)
Bandit (53) ; brigand (71) ; Tom-Pouce Attila (81)

Longue liste de personnalités : les grands hommes nains et les gloires nabotes (80)

Annonce du châtiment : l’avenir, le gendarme de Dieu (85-90)

 

LIVRE V – L’autorité est sacrée

Titre

Thème principal

Présence – rôle du poète

Napoléon III

Les complices

Le châtiment

Les victimes - Le peuple

1. Le sacre (Sur l’air de Malbrouck)

Chanson : le sacre de NIII est assimilé à celui de bandits célèbres

 

L’empereur est comparé à une série de criminels.

   

Paris tremble, ô douleur, ô misère ! (refrain)

2. Chanson

Le diable est responsable de l’Empire

         

3. Le manteau impérial

Le poète s’adresse aux abeilles du manteau impérial, les incite à attaquer l’immonde trompeur

     

Les abeilles symboles du devoir, de la vertu = instruments du châtiment

Le peuple qui tremble (32)

4. Tout s’en va

Poème allégorique dialogué : évocation de la destruction de toutes les valeurs

         

5. Ô drapeau de Wagram…

L’empire rabaisse les valeurs héritées des Lumières mais le peuple pourrait se réveiller

   

Ces pauvres nains vainqueurs (8)

La réaction du peuple

Le peuple =lion qui paraît dormir mais la griffe pourrait sortir. (20-26)

6. On est Tibère, on est Judas…

Le peuple enchaîné par les tyrans finira par rompre ses chaînes

Poète = exilé : on enferme, / On exile, on proscrit le penseur libre et ferme (3-4)

   

La réaction du peuple

Le peuple enchaîné (3)
Le peuple insurgé (13-16)

7. Les grands corps de l’État

Appel au châtiment pour les complices de LNB

 

Le larron (9)

Les Troplong, Baroche, Rouher, Delangle, seront châtiés

Refus de la peine de mort (2)
Mépris du peuple, accompagné de grands coups de bâton (57)

Peuple = instrument du châtiment

8. Le progrès calme et fort et toujours innocent…

Le refus d’appliquer la peine de mort

     

Si on tue LNB, au lieu de le punir, il ne sera pas hanté par le remords ; il viendra hanter ses bourreaux

 

9. Le chant de ceux qui s’en vont sur la mer (Air breton)

Chanson des proscrits éloignés de leur patrie

       

Les proscrits

LIVRE V – L’autorité est sacrée

Titre

Thème principal

Présence – rôle du poète

Napoléon III

Les complices

Le châtiment

Les victimes - Le peuple

10. A un qui veut se détacher

I. Montalembert tente de se désolidariser du gouvernement : le poète l’accuse de trahir la Trahison (23)

 

Ce larron au front bas (25)
Comparaison avec Barrabas (27)

Montalembert

   

II. Rappel de son rôle dans le parti catholique, défenseur des jésuites

         

III. Annonce de la chute de l’Empire

Évocation du poète à Jersey (97-100)

Le nain Napoléon (77)

 

Dieu vengera sa cause (90)

 

IV – V. Le refus de la double trahison

     

Le châtiment du traître : l’histoire en ses enseignements / Te montrera dans l’ombre (133-134)

 

11. Pauline Roland

Récit de la vie et de la déportation d’une martyre

 

Le sauveur de l’église et de l’ordre (35)
L’homme de décembre (111)

   

Les souffrances des victimes

12 . Le plus haut attentat que puisse faire un homme…

Le châtiment est inéluctable

     

La peine au fond des cieux, lente, mais jamais lasse, / Se met en marche, et vient ; son regard est serein. / Elle tient sous son bras son fouet aux clous d’airain. (10-12)

 

LIVRE V – L’autorité est sacrée

Titre

Thème principal

Présence – rôle du poète

Napoléon III

Les complices

Le châtiment

Les victimes - Le peuple

13. L’expiation

I. la retraite de Russie – évocation épique de la Grande Armée

     

Napoléon 1er, coupable du coup d’état du 18 brumaire va devoir expier sa faute : mais son châtiment n’est ni la retraite de Russie, ni la défaite de Waterloo, ni son exil. Son véritable châtiment sera d’assister au spectacle grotesque de l’Empire de NIII.

 

II. Waterloo

       

III. L’exil et la mort de Napoléon à Sainte Hélène

       

IV. – V. La naissance de la légende napoléonienne

       

VI. L’installation aux Invalides

       

VII. Le 2 décembre

 

Écuyer du cirque Beauharnais (316) ;
Cartouche
(342) ;
Mandrin mal lavé se déguise en César
(368)

Le spectacle grotesque du 2nd Empire

Le châtiment divin